Le Centre International de Musicothérapie

à l'origine ...

En 1954, Jacques JOST propose au Centre d’Etudes Radiophoniques de la Radiodiffusion Française l’étude du pouvoir affectif de la musique à l’aide d’encéphalogrammes. Cette étude fut réalisée dans le laboratoire d’Encéphalographie de la Clinique des Maladies Mentales et de l’Encéphale, à la Faculté de Médecine de Paris.
Pendant 18 ans il a poursuivi l’étude et l’application des Techniques Psychomusicales en Psychiatrie, en collaboration avec les Docteurs GUILHOT et GARNIER.

Une partie de ce travail a été réalisé dans le cadre du Laboratoire d’Etudes des Communications Interpersonnelles, rattaché à l’Ecole Pratique des Hautes Etudes, dans le service du Pr. BARUK.
En 1969, aidé par de nombreuses personnalités du monde médical et artistique, il fonde le premier Centre Français de Musicothérapie, dédié à la recherche.

1970-1990

  • 1971 : Création de l’A.R.A.T.P (Loi 1901), composé d’un comité médical et d’un comité musical.

  • 1974 : 1er Congrès Mondial de Musicothérapie au C.H.U  la Pitié-Salpêtrière

  • 1977 : Congrès Français de Musicothérapie au Palais des Congrès de Paris

  • 1981 : Création du Centre International de Musicothérapie

  • 1986 : Création de la Fédération Mondiale de Musicothérapie par O. BENENZON & J. JOST

         1ères Journées Nationales de Musicothérapie à l’Hôpital ESQUIROL, Paris          

1990-2021

  • 1991 : Création de l’EMTC- European Music Therapy Confederation

  • 996 : Congrès International de Musicothérapie « La Musique & l’Homme » au C.H.U la Pitié-Salpêtrière.

  • 2003 : Création de l’antenne Sud-Est du Centre International de Musicothérapie.

  • 2004 : Création de la Fédération Française de Musicothérapie.

  • 2008 : Action Humanitaire en Roumanie pour l’application de la Musicothérapie dans les centres pour  enfants  handicapés.

  • 2011 : Congrès mondial de Musicothérapie à SEOUL (Corée)

  • 2013 : Action humanitaire en partenariat avec l’association « Roumanie autism »

  • 2021 : Le CIM arrête la formation et se concentre sur la recherche, toujours sous l’égide de Jacques Jost. Le C.I.M poursuit activement son implication pour le développement et la reconnaissance de la Musicothérapie. A ce jour, le C.I.M a formé plus de 1000 praticiens, en France et à l’étranger

  • 2021 : Création du CIM&SO : formations courtes dédiées aux professionnels du soin en musicothérapie et en sonothérapie